Paubel Jean-Marc

plasticien _ arrivé à la Scof en 2006

photo artiste

_1080531

photos

 


bio

Jean-Marc Paubel a intégré dès juin 2006 le projet de cité d’artistes et participé activement avec Alba, sa compagne, à la concrétisation de ce projet collectif.

Il mène une recherche artistique personnelle, singulière et indépendante et expose régulièrement, seul et en collectif. Ses thèmes d’inspiration ont toujours un lien avec l’idée de nature.

En permanence galerie Françoise Souchaud à Lyon.

www.jeanmarcpaubel.com

De la texture profonde de la vie

Jean-Marc Paubel est fasciné par les textures végétales, leur intimité organique, leur lente sédimentation en strates successives gardiennes de mémoire. Il aime s’enfouir dans cette sorte d’humus premier, comme pour revenir à l’origine micro-cellulaire de la vie. Il utilise pour cela deux procédés totalement opposés. Le premier est la décantation de matière, comme on fabrique le papier. Décantation aléatoire et contrôlée qui produit des textures-paysages, supports de méditation, où forme et fond sont confondus dans une sorte de conjonction proprement métaphysique. La deuxième est le traitement de l’image du végétal par l’informatique, qui permet de prolonger le processus vital, de mettre en abîme sa logique interne, d’y pénétrer à s’y dissoudre la pensée même, pour mieux accéder à ce sentiment d’une mystérieuse raison universelle.

 Pierre Souchaud

Revue Artension mars/avril 2007 – www.artension.fr

Manifestations collectives créées à la SCOF 

mai/juin 2011 : exposition du collectif d’artistes « et après » (Marie-France Chevalier/Jean-Marc Paubel/Maurice Sage) dans le cadre de l’ inauguration de la SCOF

2010/2011 : réalisation sur place de 5 peintures collectives de 10 mètres en vue d’une installation à l’orangerie du Parc de la Tête d’or à l’automne 2011 – collectif d’artistes « art’off »  (Martian Ayme, Sylvie Bérard, Véronique Louc, Jean-Marc Paubel, Florence Robert)

2010 : rencontre artistique sur le thème « nature » autour de 5 artistes et d’un architecte : Marie-France Chevalier, Elisabeth Gilbert-Dragic, Patrice Giorda, Christophe Gonnet, Agnès Pétri, Patrick Stéphan Rheinert (architecte).

2009 : préparation, à la Scof, de l’exposition commune avec Michel-Rémy Bez au château de St-Priest

2007 : Participation à la préfiguration du projet de cité d’artistes : mise en espace d’une partie de l’usine, projections vidéo…

 

Juin 2006 : première visite de la scof et entrée dans le projet de cité d’artistes avec les premiers participants au projet

vidéos


news

Jean-Marc Paubel est l’un des 78 artistes participant à l’édition 2017 du salon Lyon-Art Paper

du 5 au 15 octobre

Palais de Bondy,  18/20 quai de Bondy, Lyon 5e arrt

Lyon_art_paper

précédentes expos

Projet de convergence artistique à l’atelier, à la SCOF, les 31 mars, 1er et 2 avril – 7, 8 et 9 avril - 15, 16, 17 avril de 14 à 19 heures.

Daniel Airam et Jean-Marc Paubel engagent cet hiver un projet de convergence artistique autour du thème du voyage d’hiver. En fin mars le résultat de cette collaboration à distance sera présenté à la Scof. Dessins de grand format pour Jean-Marc Paubel, et des vidéos inédites, inspirées du thème, pour Daniel Airam qui propose un travail sur la mémoire, le regard, le flou et l’estompe.
Images intégrées 3
« Voyage d’hiver » – lavis d’oxydes et pierre noir sur papier – 150×100 
Images intégrées 2

« Princeton, 1972″ photographie, verre dépoli – 80x80x13cm – 2015

Vidéo « Le passeur » – 2011

*************************************

 

ORIGIN à la Caverne du Pont-d’Arc

Scénographie du projet par Jean-Marc Paubel

Exposition du 18 dec 2016 au 30 juin 2017

Ouvert tous les jours, entrée sur présentation du billet du jour, ou du pass caverne. Horaires et programmation sur : www.cavernedupontdarc.fr

15232339_794699010669611_8821713165678609288_n

 

Art et spiritualité
Pour l’exposition Origin à La Caverne du Pont d’Arc

Ce qui distingue l’Homme (Homo) des autres espèces animales, ce n’est pas la sagesse (sapientia, d’où sapiens), mais la spiritualité, c’est-à-dire la capacité et la volonté d’aller au-delà de soi-même et des simples nécessités de la survie pour poser sur le monde un regard interrogatif et interprétatif. Homo spiritualis nous conviendrait donc bien mieux… Pour nous distinguer des Néandertaliens, qui avaient une spiritualité eux aussi mais pas d’art reconnu, on pourrait nous ajouter artifex.
Que l’art soit le propre de notre espèce est une évidence. Pendant les temps glaciaires, les représentations laissées dans les grottes ou les abris, plus ou moins codifiées, permettaient le contact avec la réalité surnaturelle des croyances tribales. De nos jours, c’est l’artiste, avec sa personnalité propre, qui interprète le monde et le restitue, le recrée à sa façon, toujours nouvelle, toujours différente, suscitant une empathie plus ou moins forte chez les spectateurs que nous sommes.
Jean Clottes
(Préhistorien écrivain et spécialiste du Paléolithique supérieur et de l’art pariétal. Conservateur général du Patrimoine, expert international d’art rupestre auprès de l’UNESCO et de l’ICOMOS, et Président d’honneur de la Société préhistorique française).

 

 

Rencontre annuelle à l’atelier PAUBEL, sur 2 jours, à Scof-cité d’artistes.
« Accrochage minute » est une sélection d’oeuvres de grand format réalisées depuis dix ans par Jean-Marc Paubel.
Référence est faite au dixième anniversaire de la première visite de la SCOF, le projet de cité d’artistes, par les premiers organisateurs, dont il faisait partie.
Au programme des oeuvres, des photographies, des livres d’artistes, des vidéos…

pendule

esprit mineral

Dossier de presse /paubel

 

**************************

30 ans, un point c’est tout. Second round

11046785_591422954330552_365909604763859515_n

 

***********************************************************************************

http://www.jeanmarcpaubel.com/2014/12/l-estampe-et-le-livre-d-artistes-tarare.html

ob_5a8ad4_unnamed

 

 

 

 

 

 

 

credit
© scof